PROJET DE LYCÉE EN VALLÉE DE L’EURE

f-bonneau-c-munsch-masset-r

Hier en fin d’après-midi, François BONNEAU, Président de la région Centre Val de Loire, accompagné de Cathy MUNSCH-MASSET vice-Présidente en charge de l’Education et de l’Apprentissage, et de Harold HUWART Vice-Président en charge  du développement économique, de l’agriculture et de l’économie sociale et solidaire sont venus à Epernon, présenter aux élus et aux représentants des parents d’élèves les premiers résultats d’une étude initiée par la Région sur l’hypothèse de création d’un lycée en vallée de l’Eure sur les sites d’Epernon ou de Maintenon.
Il était nécessaire de porter un regard sérieux sur ce projet, avec l’aide des services de l’Education Nationale, a précisé le président de la Région, car il s’agit d’un projet important en terme d’aménagement du territoire qui engage les conditions d’une bonne réussite des jeunes lycéens”, mais qui nécessite également une dépense publique importante.

Que ressort-il de cette étude destinée à permettre une prise de décision par les élus régionaux? Tout d’abord en terme d’évolution des effectifs de lycéens, il apparait que ces futurs effectifs à l’horizon 2030, augmentent à la fois sur le bassin de Chartres et de Dreux, mettant en tension les établissements actuels. Par ailleurs, les capacités des établissements tant chartrains que drouais ont été analysés et projetés à ce même horizon, faisant apparaître une capacité d’accueil limitée. Les conditions semblent donc réunies pour qu’un lycée supplémentaire soit créé en Eure-et-Loir, permettant à la fois d’alléger la charge des bassins de Chartres et Dreux, mais aussi d’apporter une offre de formation aux lycéens sur le secteur des franges franciliennes.

Il revient donc maintenant à la Région d’étudier toutes les incidences de la création de ce nouveau lycée, en lien notamment avec les services de l’Education Nationale, dont le Directeur Académique Joël SURIG était présent hier, lors de cette réunion. Les services du Directeur Académique et du Recteur doivent en effet participer à ce travail de définition et permettre ensuite à monsieur le Préfet d’Eure-et-Loir représentant l’Etat de valider le projet.

Egalement présent, J-Paul MALLET, maire de Nogent-le-Roi et président de la CC4V est intervenu afin d’attirer l’attention des élus régionaux sur l’importance pour les lycéens des communes des 4 Vallées de pouvoir fréquenter ce futur établissement et il a souligné la forte attente des familles de son secteur. En effet, cette implantation à Maintenon ou Epernon permettrait selon lui aux deux tiers des lycéens des 12 communes de la CC4V de réduire significativement la durée de transport matin et soir.
Les représentants de parents du collège Jean Moulin de Nogent-le-Roi ont aussi précisé que leur établissement était le 2e collège rural de l’Eure-et-Loir avec un effectif de plus de 650 élèves et que certains lycéens avaient plus d’une heure de transport pour rejoindre les lycées du bassin drouais.

Attentif aux aspects liés au transport des lycéens, le président de la Région a indiqué que tous ces éléments seraient bien entendu intégrés à l’étude qui allait maintenant se développer et dont les prochains éléments seraient présentés à l’ensemble des partenaires en juin prochain.

 

Tous droits réservés.
Commune de Nogent-le-Roi
Mentions legales