La déviation de l’agglomération de Nogent-le-Roi

deviation

Le “schéma d’aménagement de la vallée de l’Eure” a été engagé dans les années 1970, ce qui en fait un sujet ancien, parfois qualifié dans les années 80-90 d’Arlésienne nogentaise,…
Cet important dossier a été véritablement engagé en 1994, à l’initiative de Jean-Paul MALLET, Conseiller général d’E&L, puis pris en considération en 1998 par l’assemblée départementale, déclaré d’utilité publique en 2007, validé par l’ensemble des conseils municipaux de Nogent-le-Roi, Lormaye, Coulombs et Chaudon.

Après de longues études, le projet a connu un début de travaux en 2008 et le projet a véritablement démarré et se poursuit. Son coût global est important : 50 M€.

Le projet retenu qui reprend une grande partie des tracés identifiés dans le schéma d’aménagement de la vallée de l’Eure, comprend un contournement par l’ouest uniquement et permettra à terme de relier les RD21-RD46-RD983-RD26.
Le point zéro de cette déviation a constitué à réaliser la tranche de déviation d’Ormoy, afin de ne pas mettre en traverse du village de grands flux de véhicules, mais aussi de sécuriser cette traversée sinueuse et difficile.

La tranche « route de Châteauneuf-route de Vacheresses » a été ensuite engagée, avec ses deux giratoires, après de longues campagnes de fouilles archéologiques.
En Octobre 2013, ont débuté les travaux sur deux ouvrages, le ruisseau de Vacheresses et le Roulebois pour franchir ces cours d’eau, ces deux ouvrages sont aujourd’hui terminés.

98963578_o

La tranche actuelle de travaux entre la route de Vacheresses et la route de Maintenon, reliant la RD26 à la RD 983, devrait être terminée au printemps 2015, si les conditions climatiques sont favorables.

De nouvelles opérations archéologiques ont accompagné cette tranche de travaux : deux sites de fouilles, au sommet de la butte et un site en vallée, ont été identifiés. Le deuxième est en attente de prescription archéologique.

Il est à noter que cette importante opération d’aménagement s’est accompagnée d’un réaménagement foncier conséquent. Agriculteurs exploitants, propriétaires et élus sont été associés à un travail de concertation permettant de réaliser cet aménagement foncier, sans procéder à aucune expropriation. En effet, la commune de Nogent-le-Roi et le Conseil général avaient constitué depuis plusieurs années, des réserves foncières qui ont permis de déployer le projet de déviation sans recourir aux expropriations.

plan deviation

Tous droits réservés.
Commune de Nogent-le-Roi
Mentions legales